Histoire de Cybertown >> Datacenter

[expe] Bunker période Grand Flash centre ville

créé par Ordrell le 16 décembre 2019 à 19:09.


Ordrell
Survivaliste
Bunker période Grand Flash en centre ville


Descriptif de lieu ancien.
Date de dernière exploration: 2455.

Introduction:

Localisation: Centre ville, environ 20m sous la place de la Mairie
Entrée: La bouche d'égout au carrefour au nord ouest de la Mairie
Type: Bunker abris pour survivants du Grand Flash
Dangerosité: élevée (risque d'enfermement, lieu encore surveillé, risques pathogènes et de gaz toxiques)
Faune: Néant. Le seul coyote trouvé a été tué

Plan:



1- échelle menant à la petite salle d'entrée
2- premier bureau dans un sas de sécurité. Des traces de sang et d'impact de balles
3- deuxième bureau
4- porte sécurisée. à explorer


5- chambre


6- réfectoire
7- cuisine
8- grande salle de repos, haute de plafond. Reste d'un monopoly.


9- vitre d'observation en hauteur au dessus de la porte du couloir
10- chambre de Lucas Rimmont
11- chambre d'Estelle Fournier
12- chambre d'Edmond Schwartz
13- chambres totalement brûlées
14- grand dortoir d'une trentaine de lits
15- salle de bain
16- vestiaires avec casiers
17- garde mangé avec sang et nombreuses traces de balles
18- squat avec télé, matelas
19- infirmerie, table et matériel médical et ordinateur médical
20- local de quarantaine avec vitre d'observation. Attention risque d'enfermement par fermeture automatique de la porte.
21- salle de conférence avec 40 places et une estrade
22- Morgue. 35 corps dans des casiers. Ne pas ouvrir.
23- Local technique avec générateur à essence pour alimenter le bunker. Fonctionnel mais prévoir du carburant. Attention la remise en route du courant provoque la fermeture des portes principales du bunker.



Nécessaire: Badge 1 d'ouverture du local de quarantaine
Badge 2 d'ouverture des portes principales du bunker et de la porte non loin de l'entrée dans le couloir.




Un descriptif détaillé des expéditions suivra plus tard à la fin de l'exploration.
Sauer
ǝɓuɐɹO ʇuǝɓ∀

Documents/messages retrouvés



Journal de Channing Lécuyer, femme de 71 ans à l'entrée au bunker, retrouvé dans les dortoirs :



J’ai fini par céder.
J’ai besoin d’écrire.

Ça fait un mois qu’on est bloqués là. On a demandé aux autorités, mais personne ne sait ce qu’il s’est passé.

J’ai demandé s’ils avaient des nouvelles de Brier. Ils m’ont dit qu’ils contacteraient le bunker de Nantes.

Le téléphone ne fonctionne pas ici. J’ai envie de revoir ma fille.

---

Joachim est mort.

Il était déjà fort malade en arrivant. Ils l’ont mis en quarantaine et il est mort.

---

La cuisine m’a confectionné un magnifique gâteau. Ils ont fait le “72” avec du glaçage à la pistache.

Toujours pas de nouvelles de Nantes.

---

Mauvaise nouvelle : ils n’ont pas accès aux communications extérieures. Madame Carteau nous a prévenu. Ça a fait du grabuge, ils ont essayé de calmer la foule.

J’imagine que Brier va bien.

---

Je ne me suis jamais vue vieillir avant.

Par contre Théo, le gamin de Thomas, n’a pas grandi d’un centimètre. Il a sept ans, il a toujours l’air d’en avoir quatre.

On constate qu’aucun des enfants n’a grandi. Pourtant, on peut mourir de maladie. Je suis la plus âgée ici, est-ce que je vais mourir moi aussi ?

---

Un groupe a essayé de forcer le sas.
Manon est blessée mais elle va s’en remettre. Meriem a dû les abattre. Elle est sous le choc.

---

Madame Founier a alourdi le règlement. On ne monte plus qu’à petits groupes dans la cantine, sous la surveillance des autres gendarmes.
On nous a confisqué tout ce qui ressemblait à des armes : canifs, rasoirs,... Seuls les médecins peuvent les utiliser. Pareil pour l’utilisation des ateliers.

On ne fait plus que regarder la télévision.

----

Ils ont envoyé Quincy, Sophie et Durandanna en exploration il y a une semaine.
Ils ne sont pas revenus.

On a fait un petit autel pour eux.

---

J’ai plus de cent ans.

Je vous en prie, laissez-moi mourir ou revoir ma fille."




Message de Mustafa Shadid,32 ans, retrouvé dans l'infirmerie. L'enfant qu'il a tué est son fils, Mukarram Shadid, un nouveau-né :

"Je peux pas m’expliquer, ils n’écoutent pas. Ils sont devenus fous.

À toi qui prendras ma place : je l’ai tué parce que c’était mieux ainsi. Il n’arrêtait pas de pleurer et il ne grandissait pas. Je ne sais pas si c’était un adulte à l’intérieur, mais il ne parlait pas.

Je pouvais plus l’entendre pleurer la nuit. Je pouvais plus supporter ça. Je ne voulais pas qu’il soit bloqué comme ça. Si c’était un adulte, si c’était moi, j’aurais préféré qu’on m’achève.

Je l’aime très fort. Je t’aime Mukarram. Je suis désolé désolé désolé. On se reverra bientôt.

À très vite. Papa."


Lettre de suicide de Mandy Audibert, 52 ans, retrouvée à l'infirmerie dans son dossier médical :

"Voici ma lettre de suicide.

Je sais que vous ne regarderez pas les dossiers quand je serais partie. Je ne sais pas si vous me lirez un jour.

Si, aujourd’hui, je décide de renoncer à la vie, c’est parce que je ne souhaite plus être associée à ce que vous faites. Vous avez tous perdu la raison. Vous vouliez que je vous garde en vie ; regardez-moi prendre la mienne.

Vous ne vouliez que vos partisans, n’est-ce-pas ? Supprimer tous ceux qui vous faisaient de l’ombre. Hugo et Alice. Et tous ceux qui se sont révoltés. Ma femme, et mon fils.

Votre histoire de trahison, j’y crois pas une seconde. Je sais pas comment vous avez fait pour convaincre la moitié des personnes ici. Elles ne débattent même plus ce que vous racontez, elles boivent vos paroles.

Si vous pensiez que j’allais gentiment me soumettre, vous vous trompez de personne. Je préfère mourir que de vivre plus longtemps aux côtés de meurtriers.

Adieu."


Informations sur les habitants



*À considérer comme des photos de notes manuscrites*

Informations diverses et éléments chronologiques



x Ils ont vécu dans le bunker au moins neuf ans selon le journal de Channing, elle s'est suicidée et encore pas mal d'événements semblent s'être déroulés ensuite.
x Mention de glaçage à la pistache et fleurs à tiges fanées retrouvées dans la morgue : avaient-ils accès à des denrées fraîches ?
x Les autorités (gendarmes mais peut-être pas uniquement) ont durci les règles en place après une révolte et Mandy Audibert semblait persuadée qu'ils avaient assassiné leurs opposants sous de faux prétextes de trahison. On les a retrouvés gazés, se peut-il qu'ils aient été punis pour leur comportement ? La scission et la trahison ont-elles eu un rapport avec les Fondateurs ?
x Une baie d'observation se trouve dans le hangar. Son utilité reste à comprendre.
x Une femme est vivante dans les locaux, nous n'avons pas réellement pu communiquer avec elle.

Objectifs actuels


x Communiquer avec l'inconnue.
x Explorer la partie du complexe que cache la première porte à lecteur de carte.

Répondre


Répondre Up