Histoire de Cybertown >> Datacenter

Bunker sous l'ascenseur

créé par Sixtine le 18 octobre 2020 à 20:28.


Sixtine
La dormeuse aux étoiles

Bunker sous ascenseur



Descriptif de lieu ancien
Date de dernière exploration : Mox 13 Octar 2456

Introduction :
Localisation : Centre-ville, 54 boulevard Saxton Hale
Entrée : Sous un ascenseur a priori inactif
Type : Bunker ou abris
Dangerosité : Peu élevée (Risque de gaz toxique)
Faune : Aucune.

Plan :


En descendant 10m sous l’ascenseur, nous avons trouvé la cage dans laquelle nous sommes entrés par une plaque se trouvant sur celle-ci.
Panneau dans l’ascenseur :

Les boutons sont inutilisables.

Niveau -1 :
Une porte blindée au sol qui semble avoir était soufflé par un explosif de l'intérieur, puis une pièce. Ce qui ressemble à un salon, puis une autre avec cuisine, table, chaises, d’anciennes ressources qui semble être la depuis un bon bout de temps. Tout ou presque est au sol, est à bien vécu.


Niveau -2 :
En descendant, on trouve deux chambres dont une de contre maitre, et une salle de bain. Nous y avons trouvé des documents, rapports de maîtrise d'oeuvre. La masse des matériaux listés évoque un nombre de constructions important.


Niveau -3 :
Au niveau inférieur, il y a des chambres avec lit double, un cadavre en état de momification se trouve sur l’un d’eux. Après une autopsie plus avancée de celui-ci, il se trouve qu’il n’y avait aucune trace physique visible sur le corps permettant d'identifier la cause de la mort.


Niveau -4 :
Au dernier sous-sol, se trouvent des dossiers exposés un peu partout dans la pièce, parmi ceux-là, se trouvent, des formules et beaucoup d’écrits, les plans d'assemblages de véritables reliques, de machines dont la science nous échappe encore, il y a également une table au centre. Ce qui indique un endroit de recherches, de réflexion ou encore de travail. La majorité est cramé ou illisible. Des Plans sont sur les murs, on y a reconnu une partie du recycleur et une autre du bâtiment de stase. Mais il semble y avoir des endroits inexplorés.


Les formules chimiques exposées nous ont permis de déduire que les occupants de l'endroit ont assemblé un explosif avec les objets usuels dont ils disposaient céans, certainement pour abattre la porte sécurisée de l'entrée, et accéder à l'ascenseur. Le consentement à l'enfermement des équipes de travail me semble donc être très hypothétique.

Il y a une série de lettres et de chiffres noté sur un mur également.



Sous entendu qu’il y en aurait 3 autres (nous pensons à Centre Sous-terrain de Recherche 4eme bloc)

Pas de trace de la seconde porte d’ascenseur, il y aura une autre expéditions plus souterraine qui aura lieu sûrement d’ici deux semaines.
Azraelle
Faucon
Diamex 8 Nonar 2456

Introduction :
Localisation : Centre-ville, 54 boulevard Saxton Hale
Entrée : Sous un ascenseur a priori inactif
Type : Bunker ou abris
Dangerosité : Peu élevée (Risque de gaz toxique)
Faune : Chauve-souris mastoc (genre bien grosse quoi)

Composition de l’équipe :
- Ordrell
- Vilmar
- Anah
- Hélirius
- Sixtine
- Azraelle

Détail de l’opération :

14h : Briefing.
Anah et Vilmar rejoignant l’équipe, un briefing à été fait pour que chaque membre de l’équipe parte avec le même lot d’informations, principalement suite à la première expédition faite dans ce même bâtiment le mois précédent.
Rapport de la première expédition
Il a également fallu répartir le matériel entre les différents membres de l'expédition. Ce dernier étant plus conséquent que la fois d’avant, l’organisation était de mise.
Hélirius ayant construit un découpeur plasma pour faciliter le passage au travers de la cage d’ascenseur, il a fallu répartir les différents consommable nécessaire à son fonctionnement :
Batterie améliorées construites à partir de piles pour détecteur
Bidon de lait renforcé et mis sous pression
Des buses usinée sur des grosses pépites d’or

Découpeur à plasma de Hélirius


En plus de cela, des explosifs avaient été préparé également et réparti. Sans compter l’habituel équipement qu’est : Torches, trousse de soins, armement divers, boîtes à outils….

15h : Début de l’expédition

Après nous être rendu à nouveau à l'intérieur du bâtiment du 54 boulevard Saxton Hale, nous n’avons eu aucune difficulté à rouvrir la porte de l’ascenseur, fixer le morceau de rail, sorti du RailRoad et laissé sur place lors de notre premier passage, pour soutenir notre échelle de câble qui nous a permis de descendre jusque sur la cabine de l’ascenseur.
La descente s’est faites sans encombre. Une poulie ajouté à notre dispositif à permis de faire descendre le découpeur à plasma, appareil volumineux qui aurait pu gêner à l’équilibre de la personne qui le porterait en descendant sur l’échelle.

S’en est suivi la mise en service du découpeur à plasma par Hélirius, assisté d’Azraelle. La découpe du fond de la cabine ne posa aucun soucis.

La seconde partie de la descente fut moins aisée.
Vilmar ouvrit la marche sans encombre, découvrant le fond de la cage d’ascenseur inondé par environ 1m d’eau.

Azraelle descendit en 2nde. Son habituelle maladresse ne la mena pas jusqu’en bas normalement. Mais sa chute fut retenue et amortie grâce à la vigilance de Vilmar plus bas.

Sixtine fut la 3e à descendre et eu beaucoup moins de chance, chutant également sous les oscillement de l'échelle de cable. Elle ne pu être rattrapé et se blessa sérieusement sur un des nombreux ressort qui étaient présent au fond de l’eau, jouant le rôle d’amortisseur pour l’ascenseur. Secouru par Azraelle, elle finit par perdre connaissance.

Dans la précipitation, Ordrell voulant rejoindre Sixtine en la voyant blessée, a également perdu l’équilibre et à chuté manquant de peu les deux jeunes femmes en dessous. Tentant de se rattraper et amortissant un peu sa chute, il put limiter ses blessure à la jambe.

Anah dut donc descendre à son tour, bien forcée face à la situation, pour aider Vilmar à ouvrir la porte d’ascenseur présente à leur niveau et permettre à tout ce petit monde de se mettre au sec. Hélirius est resté à l’étage pour assurer le passage du matériel

La porte fut ouverte sans encombre supplémentaire et tout le monde a pu se mettre au sec dans une petite salle bétonnée et nue, ne présentant qu’une porte rudimentaire en bois blanc et à la peinture écaillée par le temps.
Les premiers soin ont ainsi pu être prodigué à Ordrell et Sixtine. Rien de bien grave de ce côté, mais les deux furent mis hors course. Ordrell restant conscient, il est resté avec Sixtine le temps que le reste de l’expédition puisse se faire.

Vilmar, Azraelle, Hélirius et Anah se sont donc engagé par la seule porte disponible pour faire face à un premier carrefour dans une petite salle, nue également, au plafond voûté. Après une courte concertation, l’équipe choisit de prendre le couloir de droite, laissant le second qui leur faisait face.
"Les aventuriers ne vont jamais tout droit" - Cf. Zangdar !

En gris, la cage d'ascenseur. 1ere salle où sont resté Sixtine et Ordrell. Et le premier carrefour.



La progression n’était pas difficile en soi, bien que le sol fut jonché de débris divers et variés, principalement composé de reste de vieux outils dans un état lamentable.

Le couloir présentait une acoustique assez particulière retournant l’écho des pas des explorateurs donnant une constante impression d’être suivi. Sensation qui ralentit le groupe pendant quelques minutes, les inquiétants et les laissant sur “qui vive”.
Bordant le côté droit et gauche du couloir quelques mètres plus loin, une série de pièce tout aussi vide et dans un état tout à fait similaire put être découvert, présentant principalement des étagères vides. Rien d'intéressant ou de concrètement récupérable. Seule une vieille affiche rongé par le temps fut trouvé présentant une vieille campagne de propagande pour la classe ouvrière.


Le couloir avec les pièces le bordant


Au fond du couloir fut découverte une ouverture assez particulière : Un trou dans ce qui semblait être un mur de brique… et donnant sur un salon comme si le mur avait été défoncé. De toute évidence, le salon en question n’avait pas de rapport direct avec le bunker dans lequel nous étions jusqu'à présent. Le trou dans le mur semblait avoir créé le lien. Mais aucun moyen de savoir si le trou avait été fait de l'intérieur ou de l’extérieur.

La pièce ne présentait pas d'intérêt particulier. Cela faisait visiblement longtemps qu’elle était ainsi, sens dessus dessous et le mobilier grandement endommagé. Après une fouille minutieuse, une trace sur le sol qui s’étirait du trou dans le mur jusqu’à une des portes de la pièce, nous avons été tenté de suivre la dite trace.
La porte donnait sur hall… ou une nuée de chauve-souris effrayé nous a accueillit, fuyant dans fracas de battement d’ailes. Elles avaient choisi de nidifier dans cette nouvelle pièce qui ressemblait à un hall d’entrée. Pareil… vide… rien d’interessant à récupérer qui pourrait nous en apprendre un peu plus, si ce n’est l’âge certain du lieu au vu de son état général.

Le salon au dela du trou dans le mur et son hall d'entrée plein de chauve souris


En passant la porte d’entrée de ce logement, nous avons là fait une découverte :

Sous un plafond que nous distinguions à peine, soutenu par deux immenses piliers, nous avons découvert les restes d’une ville, ou d’une partie d’une ville qui pourrait dater de l’avant grand flash. D’après nos estimations, cette ville souterraine pourrait se trouver sous le centre-ville de CyberTown même.

De nombreux immeubles et bâtiments étaient visibles : tous fortement endommagés et montrant clairement des risques d’effondrements.
Mais un certain nombre d’entre eux semblaient encore en mesure d’être visité.

Au vu de l’importance et de la taille du lieu, nous avons jugé préférable d’en rester là sans pousser l’exploration réellement plus loin. Nous avons malgré tout identifié un lot de batiment qui serait interessant d’explorer. Mais à seulement 4, et avec deux blessés en attente…. nous avons jugé plus prudent de faire marche arrière.

Ce que nous avons pu voir ce qu'il y'a sous le dôme


Nous avons donc battu en retraite pour entamer la remonté à la surface de la ville, Sixtine devant être porté parce qu’incappable de le faire par elle même ! Le retour s'est donc fait sans encombre pour tout le monde !


Répondre


Répondre Up